Aller au contenu. | Aller à la navigation

Sections
Vous êtes ici : Accueil Ateliers A 14 : Lire numérique

Atelier 14 : Apprentissage du lire numérique

Quand ? Le 22/05/2013,
de 13:15 à 14:30
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal

Animé par Alexandra Saemmer, enseignant-chercheur à l’Université Paris 8 et auteur de textes numérique,
avec la participation de Yael Boublil, professeur de lettres et formatrice Tice, académie de Paris

Propositions pour une nouvelle « culture de l’interprétation » du texte numérique

Au regard des statistiques récentes consacrées à l’évolution des pratiques de lecture, il paraît probable que la lecture de textes s’effectuera de plus en plus sur des dispositifs numériques. Or, cette évolution ne suscite pas que des réactions enthousiastes.

Il est devenu un lieu commun de dire que la lecture numérique est sommaire et volatile ; souvent elle se trouve opposée à une lecture concentrée et profonde, associée au livre papier et considérée comme essentielle pour l’acquisition de connaissances.

Est-ce que la lecture numérique superficielle et rapide du texte numérique est pourtant une fatalité ? Est-il possible d’apprendre une autre forme de lecture numérique, plus profonde ? Quels pourraient être les repères nécessaires à cet apprentissage ?

Beaucoup de lecteurs vont en effet sur Internet pour consulter des « informations » ; ils espèrent obtenir des réponses consultables de façon rapide. Une approche rhétorique du texte numérique, avec ses spécificités comme l’hyperlien et l’animation, montera que le potentiel d’expression du texte numérique est pourtant beaucoup plus diversifié : l’hyperlien par exemple, ne fait pas toujours que confirmer des informations ; il ne relie pas seulement des citations à leurs « références » ou des termes techniques à leurs « définitions ». L’hyperlien est parfois mobilisé par les auteurs pour argumenter, pour immerger le lecteur dans un événement raconté, pour provoquer un renversement ironique du discours, voire pour métaphoriser un texte.

Ces procédés rhétoriques du texte numérique, pourtant si répandus dans le paysage médiatique, sont encore très peu connus, et rarement enseignés.

La sensibilisation aux subtilités rhétoriques du texte numérique semble donc un enjeu essentiel pour diversifier les pratiques de lecture, pour aider les apprenants à développer des instruments de défense contre les effets de manipulation de certains textes, mais aussi pour les faire goûter à un nouveau plaisir du texte numérique qui prend ses distances par rapport aux injonctions permanentes à la précipitation.

Déroulement de l'atelier

  • Présentation d’une méthodologie d’interprétation du texte numérique prenant en compte ses spécificités rhétoriques (l’hyperlien, l’animation…).
  • Présentation d’une séquence pédagogique autour de la « lecture profonde » d’un texte numérique.
  • Mise en situation et discussion de cette séquence pédagogique.
DIMIER
DIMIER a écrit :
28/05/2013 16:36
Je suis heureux d'avoir pu assister à votre atelier dont l'esprit des échanges, convivial, a été très agréable. Pour m'être directement inspiré de vos travaux, je me permets de vous soumettre cette séquence que j'ai menée avec des élèves de seconde http://www.culturedel.info/cactusacide/?p=7469 Le résultat est concluant et prometteur, d'autant que les savoirs relatifs à la navigation hypertextuelle sont finalement peu abordés lors des recherches info-documentaires. Il semble, à ce sujet, que les professeurs documentalistes, dont je suis, entreprennent de didactiser cette notion. A suivre.
Les commentaires ont été désactivés.