Vous êtes ici : Accueil Tables rondes Table ronde 2

Table ronde 2

L'information, son objet, ses flux, son architecture, ses sciences
Quand ? Le 09/01/2017,
de 14:00 à 15:30
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal

L'information, son objet, ses flux, son architecture, ses sciences

Préparation et animation

  • Eric Bruillard, professeur des universités, ENS de Cachan
  • Gérard Vidal, maître de conférences, Ifé-ENS de Lyon

Présentation de la problématique

L’afflux de données et le développement de nouvelles capacités à les traiter, peuvent participer à la création, à la diffusion et au partage d’informations, de connaissances et de savoirs,  et faciliter l’émancipation des personnes. Mais  cela nécessite d’une part des approches technologiques et conceptuelles spécifiques orientées vers l’augmentation des capacités humaines, et d’autre part, des formes de régulation sans doute contraignantes, afin de restreindre les détournements que différents pouvoirs pourraient souhaiter exercer.

Intervenants :

 

  

Wendy Mackay

Wendy Mackay est Directrice de recherché à l’INRIA, université Paris-Saclay

https://www.lri.fr/~mackay/
https://interstices.info/jcms/c_6965/wendy-mackay-une-informaticienne-qui-a-le-souci-de-l-utilisateur-avant-tout

Augmentation des capacités humaines et science de l’information : quels liens ?

Spécialiste des partenariats homme-machine, Wendy Mackay présentera l’'informatique comme science de l’information et décrira une approche ayant pour objectif d’augmenter l’intelligence et la créativité de l’être humain, en utilisant les capacités de la machine, par  opposition à l’approche de l’intelligence artificielle et du machine learning, qui cherchent à augmenter l’intelligence de la machine.

 

 

Charles Nepote

Charels Nepote est chef de projet « Partage des données publiques », FING, Infolab

charles.nepote@fing.org
http://fing.org/infolab

Apprendre à utiliser les données en gardant une vision critique

Le paysage de la donnée a subi une transformation radicale (usages, production, producteurs, acteurs, impacts de la donnée, etc.), mais les métaphores employées (pétrole surtout, or, diamant) et d'autres indicateurs montrent que l'on est resté sur une vision très archaïque des données (vision patrimoniale et « défensive ») y compris chez les jeunes où la méconnaissance du sujet est importante. Pour les enseignants intéressés à l’EMI, il y a une chance, voire une sorte  de responsabilité, de pouvoir apporter une vision critique des données numériques mais aussi d'apprendre à utiliser les données comme levier d'action et d'apprentissage. Des initiatives passionnantes sur l'acculturation aux données sont en cours.

https://www.databasic.io/en/
https://frequence-ecoles.org/category/themes/data/

http://www.handmadevisuals.com/portfolio/handmade-dataviz-kit-2-0/ 
http://infolabs.io/content/sensibiliser-les-jeunes-au-selfdata-et-au-quantified-self

A consulter, la vision du grand public des données :
https://www.anonymal.tv/web-tv/societe/item/microtrottoir-opendata

 

Jean-Michel Salaün

Jean-Michel Salün est professeur des universités. ENS de Lyon

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Michel_Sala%C3%BCn
http://blogues.ebsi.umontreal.ca/jms/index.php/

Données, algorithmes, expériences utilisateur : régimes de vérité et déontologie

Il s’agit de parler du changement du régime de vérité dans l'espace public et de sa crise actuelle en reprenant cette perspective et en l'élargissant d'un côté par le rôle des algorithmes (Cardon) et de l'autre par le design d'expérience utilisateur (dark design) pour conclure par la nécessité non seulement d'éthique, mais de déontologie (règles contraignantes).

La redocumentarisation (du journalisme) en deux citations : http://blogues.ebsi.umontreal.ca/jms/index.php/post/2011/04/05/La-redocumentarisation-%28du-journalisme%29-en-deux-citations